Lynchage de deux policiers à Champigny : nommons les faits - Gilles-William Goldnadel

FIGAROVOX/TRIBUNE - L'agression odieuse dont ont été victimes deux policiers à Champigny-sur-Marne n'est pas une catastrophe naturelle qu'on devrait commenter avec fatalisme, souligne l'avocat à la Cour.

Après avoir regardé les images écœurantes de cette nuit de la Saint-Sylvestre 2017 à Champigny-sur-Marne, la main qui veut porter le fer de la plume dans la plaie ne doit pas trembler. Une foule hystérique et haineuse en train de se repaître de la douleur de deux êtres. Un lynchage en règle.

Sur deux jeunes policiers innocents, dont une femme sur laquelle on s'acharne joyeusement à grands coups de pied au visage. Un lynchage en règle, pour rien, ou plutôt parce qu'ils sont policiers, inoffensifs et sans défense.

Écrivons sans trembler: si les jeunes crapules à capuche n'avaient pas posté avec fierté leurs forfaits sur les réseaux asociaux, la France de ce début de 2018 et ses médias insouciants et satisfaits se seraient congratulés pour l'an neuf, auraient disserté sur des vœux ...

Lire la suite sur le site lefigaro.fr