La veille de d’attentat de Tel-Aviv, le Hamas appelait les musulmans à mener le djihad pendant le Ramadan

Le 7 juin 2016, veille de l’attentat à l’arme à feu à Tel-Aviv, qui a fait quatre morts et plusieurs blessés, l’aile militaire du Hamas, les brigades Izz Al-Din Al-Qassam, ont publié sur leur site un article encourageant le djihad et le martyre pendant le mois du Ramadan. Selon l’article, intitulé « Ramadan, mois du djihad, du combat et de la victoire sur les ennemis », le Ramadan fut toujours le mois des grandes victoires musulmanes. Allah a ordonné aux musulmans de mener le djihad, qui est l’apogée de l’islam, peut-on lire. L’article souligne que la regrettable situation actuelle des musulmans est due à leur abandon du djihad, et il appelle les musulmans à suivre le modèle de leur passé glorieux, empli de djihad. Extraits : [1]

Le 7 juin 2016, veille de l’attentat à l’arme à feu à Tel-Aviv, qui a fait quatre morts et plusieurs blessés, l’aile militaire du Hamas, les brigades Izz Al-Din Al-Qassam, ont publié sur leur site un article encourageant le djihad et le martyre pendant le mois du Ramadan. Selon l’article, intitulé « Ramadan, mois du djihad, du combat et de la victoire sur les ennemis », le Ramadan fut toujours le mois des grandes victoires musulmanes. Allah a ordonné aux musulmans de mener le djihad, qui est l’apogée de l’islam, peut-on lire. L’article souligne que la regrettable situation actuelle des musulmans est due à leur abandon du djihad, et il appelle les musulmans à suivre le modèle de leur passé glorieux, empli de djihad. Extraits : [1]

 

Le Ramadan est le mois du djihad, du combat et du jeûne. Par conséquent, après avoir passé la journée à l’étude de l’islam, le combattant du djihad part défendre sa patrie, la Palestine, le soir. Ce mois a connu d’exceptionnelles victoires islamiques. Aujourd’hui, la oumma saigne dans de nombreux pays, et nul ne se soucie de la plaie profonde de la Palestine ou du siège opprimant sur la bande de Gaza.

 

Il y a environ un an, la résistance palestinienne, notamment les Brigades Al-Qassam, a mené les batailles les plus impressionnantes d’héroïsme et de martyre. Les combattants djihadistes d’Al-Qassam, qui jeûnaient, ont asséné à l’ennemi des coups mortels dans les parties orientales de la bande de Gaza, dans le cadre de l’opération « Paille consommée » [guerre de Gaza de 2015], et Allah les a aidés à remporter un si grand nombre de victoires qu’ils ont [brisé] le mythe de l’invincible armée [israélienne], l’expulsant, vaincue, de la bande de Gaza.

 

Le djihad au nom d’Allah est l’apogée de l’islam. Par ce moyen, l’honneur est acquis dans ce monde et dans le monde futur. C’est l’une des actions les meilleures et les plus nobles. Les musulmans ne sont devenus inférieurs que lorsqu’ils ont abandonné le djihad et leurs espoirs en ce monde [et non dans le monde à venir] ; c’est alors que les ennemis les ont assaillis…

 

Évoquer le djihad au cours de ce mois béni, c’est évoquer un passé glorieux, dont nous devons suivre [l'exemple] afin d’émerger d’une crise qui dure depuis si longtemps que nous sommes à présent à la traîne de toutes les nations. Malgré notre grand nombre, nous sommes devenus aussi insignifiants que l’écume sur l’eau. Allah a retiré à nos ennemis toute crainte [à notre encontre] et a placé la faiblesse dans nos cœurs, [faiblesse incarnée par] l’amour de ce monde et la haine de la mort.

 

L’évocation du passé devrait [nous] conduire à tirer les leçons de l’histoire tandis que nous créons notre présent et préparons un cours glorieux à notre avenir. Car Allah le Tout-Puissant nous a ordonné de mener le djihad, l’a exigé de nous, et l’a tant voulu qu’Il a dit que ceux qui sacrifiaient leurs vies pour Lui vendaient leur âme à Allah : quelle agréable transaction que celle-ci ! [2]…

 

Le mois béni du Ramadan est le mois du djihad ; il a été témoin des deux batailles les plus importantes de la vie du Prophète [Mahomet]. La première est la grande bataille de Badr [en 624 de notre ère], qui fut la preuve divine par laquelle Allah fit la distinction entre la vérité et le mensonge, bataille qui a révélé à l’honneur et à la ténacité des musulmans. La seconde est la Conquête de la Mecque, grâce à laquelle la première renonciation à l’islam a été vaincue, les bannières du paganisme dans la ville sainte [de la Mecque] sont tombées, et l’islam est devenu invincible dans toute la Péninsule arabique.

 

Cependant, [malgré] la vie d’humiliation que notre monde arabe endure aujourd’hui, depuis qu’il a abandonné le djihad, il y a encore de l’espoir. [Comme le dit un hadith attribué au Prophète Mahomet :] « Un groupe de ma oumma se bat encore pour la vérité, jusqu’au Jour du Jugement. »

 

De même, le Ramadan est une station intermédiaire [sur la voie] de l’éducation, de la formation complète et de la préparation de l’âme avant d’entrer dans le vortex du djihad. Ce, afin que les combattants djihadistes excellent durant ce mois, et fassent de [ce mois-ci] une école et une station intermédiaire pour combler les fissures de leur faiblesse et renforcer leurs moyens, pour se rapprocher d’Allah et prêter oreille aux appels du djihad.

 

Lien vers l’article en anglais

 

Notes :

 

[1] Alqassam.ps, le 7 juin 2016.

 

[2] Allusion au Coran 9, 111 : « Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son engagement ? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez fait : Et c’est là le très grand succès.

http://www.memri.fr/2016/06/14/la-veille-de-dattentat-de-tel-aviv-un-article-sur-le-site-du-hamas-appelle-les-musulmans-a-mener-le-djihad-lapogee-de-lislam-pendant-le-ramadan-le-mois-du-djihad/