Aides financières : comment Abou Mazen trompe l’Occident, par Shraga Blum

Un nouveau rapport du site Palestinian Media Watch (www.palwatch.org) montre de manière claire comment le chef terroriste de l’Autorité Palestinienne trompe sciemment la communauté internationale, ou comment, pourrait-on dire, la communauté internationale se laisse berner avec un lâche consentement.

Sur pressions d’Israël et du Congrès US, Abou Mazen avait promis que l’argent versé par les pays donateurs ne serait plus alloué aux salaires versés aux terroristes détenus en Israël et à leurs familles. Le chef de l’AP avait déclaré que « ces budgets ne seraient désormais plus prélevés des caisses de l’Autorité Palestinienne mais de celles de l’OLP ». Omettant de préciser que l’OLP chapeaute en fait l’AP! Ce petit détail à « échappé » aux pays donateurs qui ont continué à remplir généreusement les caisses de la centrale terroriste sans vérifier où va l’argent.

 

Le rapport de PMW cite des responsables de l’Autorité Palestinienne qui mettent en lumière cette vase duperie tout prévisible dans laquelle c’est toujours le « ministre » des Finances de l’AP qui verse les salaires des terroristes et à leurs familles mais de manière détournée. Les rapports de trésorerie montrent clairement comment depuis une partie de l’argent de l’AP venu de l’étranger est transférée d’abord dans les caisses de l’OLP avant d’être versée aux terroristes.

 

Ainsi, en 2015 par exemple, après la promesse faite par Abou Mazen aux pays donateurs, les sommes versées à l’OLP ont « curieusement » atteint 775 millions de shekels, ce qui correspond peu ou prou aux sommes destinées aux terroristes détenus qui avait été supprimées du budget de l’AP à la demande des pays donateurs!


http://lphinfo.com/2016/04/27/aides-financieres-comment-abou-mazen-trompe-loccident/