Effondrement à répétition des tunnels du Hamas…la main d’Israël ?Coolamnews.com

Des dizaines de membres du Hamas ont perdu la vie ces derniers mois dans l’effondrement de tunnels qu’ils étaient en train de creuser. Dernier en date, Abdel Al Batiji, 36 ans commandant des brigades Ezzedine El Kassam. Il se trouvait sous terre à seulement quelques centaines de mètres du territoire israélien. C’est en tout pas moins de 8 tunnels qui se sont écroulés depuis le début de l’année dans des circonstances inhabituelles que certains commencent à qualifier de mystérieuses. Au départ, les experts, les journalistes et l’homme de la rue accusaient les pluies diluviennes d’en être la cause directe mais la liste des « accidents » s’allonge et l’excuse de la pluie semble avoir fait long feu.

 

D’autant que des précipitations abondantes s’étaient également abattues les années précédentes sans pour autant provoquer d’effondrements similaires. Du coup, les responsables du Hamas commencent à se demander si Israël n’y est pas pour quelque chose.

A Jérusalem, on se garde bien de démentir cette accusation. Le ministre de la Défense semble même laisser planer le doute. Il y a dix jours, répondant à un journaliste le questionnant sur une nouvelle technologie israélienne susceptible de causer des éboulements souterrains, Moshé Yaalon lâchait dans un sourire : « peut-être bien que oui, peut-être bien que non ».

Les hypothèses

Sur le terrain, tout le long des 65 kilomètres de frontières avec la bande de Gaza, des bulldozers et autres engins de forage s’activent à la recherche de tunnels. En profitent-ils pour mettre en place le tout nouveau système anti-tunnel dont tout le monde parle sans jamais l’avoir vu ? Une nouvelle prouesse technologique de l’industrie militaire israélienne qui serait en partie financée par l’aide américaine.

Les spécialistes avancent également une autre hypothèse qui expliquerait aussi bien les accidents à répétition à l’intérieur des tunnels offensifs du Hamas. Le ciment, le béton et les produits de terrassement utilisés par le Hamas pour la reconstruction de son réseau de tunnels sont livrés par Israël, via les terminaux frontaliers. Seulement voilà, depuis la dernière guerre de l’été 2014, ces matériaux qui parviennent à Gaza sont de moins bonne qualité qu’auparavant et ont la fâcheuse tendance à ne pas résister…sous terre.

Autant de raisons qui, prises séparément, devraient faire réfléchir les terroristes avant de s’engager dans les souterrains, d’autant que ces multiples hypothèses avancées peuvent avoir été mises en application…toutes à la fois.

http://coolamnews.com/effondrement-a-repetition-des-tunnels-du-hamasla-main-disrael/