Mise au point du 14 janvier 2013

Lors de la table ronde « Bien nommer les choses: le rôle de la presse dans la lutte contre le terrorisme », un des journalistes a tenu des propos blessants vis-à-vis de la communauté musulmane. Dans un réflexe immédiat, le Président fondateur de l'U.P.J.F a interrompu le débat et pris la parole afin de se dissocier et condamner de tels propos. L'U.P.J.F ne peut accepter que dans une enceinte qui porte son drapeau des propos offensants puissent être tenus envers la communauté musulmane dans son ensemble.

Notre combat incessant envers l'islamisme et l'islam radical est bien connu, justement parce que cet islam dévoyé n'a rien à voir avec l'islam.

Notre combat pour le rapprochement inter-religieux et intercommunautaire est plus que jamais nécessaire; et avec nos amis musulmans, premières victimes de l'islamisme, nous œuvrerons pour ce rapprochement dans une France apaisée et solidaire. Notre combat commun pour le "Vivre Ensemble" est plus que jamais nécessaire.

Certains ont pu être blessés par les propos tenus par ce journaliste, et bien que nous les ayons immédiatement condamnés dans la salle, nous tenons à leur renouveler toutes nos excuses.