Accueil >> Articles >> Politique >> François Hollande s'accroche à une gauche dogmatique, Par Ivan Rioufol

Politique

François Hollande s'accroche à une gauche dogmatique, Par Ivan Rioufol

Alors que les idéologies s'effondrent sous le poids des réalités, le PS s'accroche à son passé dogmatique, à ses aveuglements et à ses boucs-émissaires. C'est un mouvement profondément conservateur et étriqué qu'a choisi d'incarner François Hollande, dimanche au Bourget, en faisant allégeance, en guise de "changement", à l'intégrisme socialiste qui voit dans "le monde de la finance" la cause des maux de la société : une dialectique manichéenne et potentiellement "nauséabonde" ( pour emprunter un instant le cliché de la bien-pensance) en ce qu'elle permet au candidat à la présidentielle de désigner les uniques coupables sous les traits des spéculateurs, des banquiers, des riches...suivez mon regard. Mais en quoi les financiers sont-ils responsables du surendettement de l'Etat, de la faillite de la sécurité sociale, de la crise de la cohésion républicaine, du communautarisme ethnique, de l'effondrement de l'école, bref de l'échec de la social-démocratie et de l'affaissement de l'Etat-nation? Faute d'oser faire le bon diagnostic, le PS immobile s'interdit d'évoluer et de rejoindre l'histoire, préférant une fois de plus se réfugier dans le "rêve". Les Français, qui attendent des réponses concrètes à leurs difficultés, apprécieront.

François Hollande s'accroche à une gauche dogmatique, Par Ivan Rioufol

François Hollande s'accroche à une gauche dogmatique, Par Ivan Rioufol

C'est à croire que les socialistes, tout à leur dévotion pour leur culte profane, n'ont rien compris des exigences d'une société étouffée par trente ans de politiquement correct ayant imposé un univers fictif et mensonger au prix d'une pénalisation de la pensée déviante.  La grand'messe du Bourget, où Hollande est apparu en réincarnation de François Mitterrand, a été celle d'un retour en force de la gauche "sympa" et de ses tartuffes, représentés notamment par Yannick Noah (qui doit 580.000 euros au fisc  après avoir tenté une évasion fiscale en Suisse), Stéphane Hessel (obsédé par sa détestation d'Israël au point de ne voir d'injustices dans le monde qu'à l'égard des palestiniens (1)), qui avait donné sa bénédiction la veille à Hollande,  et l'habituel show-biz  donneur de leçons d'ouverture tout en vivant dans l'entre-soi. Mariage homosexuel et droit de vote pour les étrangers aux élections locales ont été hier les premières offrandes déposées aux pieds des minorités, tandis qu'au nom de l'Egalité, Hollande a déclaré réserver les 150.000 emplois-aidés (qui paiera ?) aux "jeunes des quartiers difficiles", en oubliant les autres. Qui veut encore de ce conformisme figé ?

NB : Médias, le magazine, présenté par Thomas Hugues le dimanche à midi sur France 5, a la prétention de révéler les coulisses des médias, sans s'interroger sur ses propres méthodes, qui sont scandaleuses. Il se trouve en effet que mon intervention, préenregistrée vendredi, a été censurée du tiers ou du quart, sans une explication ni avant ni après...Quel est l'intérêt de m'inviter (avec la promesse non tenue de parler de mon livre) si c'est pour me faire taire ?

Rajouté ce mardi 24 janvier, 9h30: "De l'urgence d'être réactionnaire", sorti mercredi dernier, est en rupture de stock. Une nouvelle impression sera disponible cette semaine. En attendant, mon éditeur (Puf) me signale que des exemplaires sont encore disponibles sur Amazon.

(1) Gilles-William Goldnadel, Le vieil homme m'indigne ! Les postures et impostures de Stéphane Hessel, Editions Jean-Claude Gawsewitch
http://blog.lefigaro.fr/rioufol/

Article mis à jour le 26-01-2012

Qui est le vrai BOSS de l UMP ?




{CommentNb} Commentaires pour "François Hollande s'accroche à une gauche dogmatique, Par Ivan Rioufol "

alt1

Security code

Balises XHTML autorisées : [b], [i], [u], [strike], [blockquote], [span], [code]

alt1