Accueil >> Articles >> Culture >> Un évènement éditorial : La parution en France de l’autobiographie de Vladimir Zeev Jabotinsky Lire la suite: http://www.europe-israel.org/2011/10/un-evenement-editorial-la-parution-en-france-de-l%e2%80%99autobiographie-de-vladimir-zeev-jabotinsky

Culture

Un évènement éditorial : La parution en France de l’autobiographie de Vladimir Zeev Jabotinsky

Né à Odessa en 1880 et mort dans l’État de New York en 1940, Vladimir Zeev Jabotinsky est une des figures les plus marquantes de l’histoire du peuple Juif au vingtième siècle. Écrivain, journaliste et dirigeant sioniste, il occupe une place de choix parmi les fondateurs de l’État d’Israël, aux côtés de Théodor Herzl et de David Ben Gourion. Père spirituel de la droite israélienne, il est le créateur de l’« Organisation sioniste révisionniste » et du « Mouvement de jeunesse sioniste Betar ».  

Mais cet enfant terrible du sionisme russe est avant tout un écrivain et un journaliste talentueux et un orateur exceptionnel. Son autobiographie nous entraîne aux quatre coins du monde, de l’Afrique du Nord aux États-Unis et à la Palestine mandataire (Eretz-Israël) et de l’Italie à la Turquie et aux pays baltes. Son regard lucide et sa plume acérée nous font redécouvrir des événements mal connus ou oubliés, comme le pogrome de Kichinev, les Congrès sionistes ou la première Guerre mondiale, qu’il couvre en tant que correspondant militaire.

 

Un évènement éditorial : La parution en France de l’autobiographie de Vladimir Zeev Jabotinsky

Un évènement éditorial : La parution en France de l’autobiographie de Vladimir Zeev Jabotinsky

A l’encontre des nombreuses caricatures qui ont défiguré son personnage, le lecteur découvre un Jabotinsky plein de sensibilité et de curiosité, qui lui fait partager ses réflexions et son cheminement intellectuel et politique avec une grande sincérité, sans jamais se soucier de l’image qu’il donne ou de la postérité.

On retrouve dans les pages de son autobiographie les qualités de journaliste et d’écrivain qui ont fait comparer Jabotinsky aux plus grands noms de la littérature russe. Qu’il décrive son enfance à Odessa, ses débuts dans la politique ou sa rencontre avec des dirigeants juifs (Herzl, Weizmann) ou des hommes politiques (Delcassé, Herbert Samuel), il ne se départit jamais de son regard plein de justesse, lucide sans être cruel, affectueux sans tomber dans le pathos, et toujours empli d’une profonde humanité.

Un des épisodes les plus marquants de sa vie est la création de la Légion juive, premier embryon d’armée juive à l’époque contemporaine, au sein de laquelle Jabotinsky participe à la conquête de la Palestine par le général Allenby. Le sang versé par les soldats juifs – à Gallipoli notamment – et le prestige acquis sur les champs de bataille contribueront grandement à l’octroi de la Déclaration Balfour. A cet égard, Jabotinsky aura joué un rôle essentiel dans l’épopée sioniste : il a compris, avant les autres, que le retour de la nation juive sur la scène de l’histoire mondiale ne pouvait se faire que dans le tumulte de la guerre.

Malgré la récente parution en France de ses deux romans (Les Cinq et Samson), Jabotinsky demeure mal connu du public francophone. La présente autobiographie permettra au lecteur de découvrir un personnage attachant et hors du commun, et de comprendre la genèse d’un mouvement qui a joué et joue encore un rôle important dans la vie politique israélienne (Bentsion Nétanyaou, qui fut le secrétaire particulier de Jabotinsky, est le père de l’actuel Premier ministre d’Israël).

Présentation de l’Éditeur (les Provinciales) :

Traducteur de Baudelaire et de Poe, journaliste talentueux, orateur redoutable, homme d’action, Jabotinsky (1880-1940)  est, avec Herzl, l’un des principaux théoriciens  politiques du Sionisme. Fondateur de la Légion juive et du Parti sioniste révisionniste, il est l’inspirateur décisif de la politique de défense d’Israël : « Le mur de fer ».

En plus de son génie de la narration et de l’observation des hommes, de sa compréhension  à long terme des événements, il révèle dans cette autobiographie une sensibilité et une justesse qui imposent le respect et laissent deviner ce qu’il appelle « ma vie véritable, c’est-à-dire ma vie intérieure. »  C’est le récit d’une aventure de la volonté.

 « Je déteste à un point extrême, de manière organique, d’une haine qui échappe à toute justification, à la rationalité et à la réalité même, toute idée montrant une différence de valeur entre un homme et son prochain. Cela ne relève  peut-être pas de la démocratie mais de son contraire : Je crois que tout homme est un roi. » ,

Histoire de ma vie, de Vladimir Jabotinsky, Editions les Provinciales.

http://www.lesprovinciales.fr/

Source : Lettres d’Israël


Article mis à jour le 30-10-2011

Qui est le vrai BOSS de l UMP ?




{CommentNb} Commentaires pour "Un évènement éditorial : La parution en France de l’autobiographie de Vladimir Zeev Jabotinsky"

alt1

Security code

Balises XHTML autorisées : [b], [i], [u], [strike], [blockquote], [span], [code]

alt1