Un exemple flagrant de la cécité du P.S. avec Benoît Hamon reçu par l’UPJF

Le discours convenu du P.S. sur Israël, un P.S. qui tient si peu compte des réalités du terrain, mais condamne Plomb Fondu, l’arraisonnement du Marmara turc, les « colonies », ou envisage allégrement une alliance avec P.C., Verts Ecologie, et Parti de Mélenchon pour les présidentielles, en aura irrité plus d’un lors du dîner-débat organisé le 6 avril par l’UPJF. Le 7 avril un rapport du Shabak israélien rappelait d’ailleurs cette réalité du terrain trop souvent occultée...

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=24500


Pas d'État palestinien décrété par l'ONU, mais.... « colonies, » « radicalisation israélienne... » etc.

Au moins, le P.S., que représentait son porte-parole Benoît Hamon lors d'un dîner-débat qu'organisait l'UPJF au lendemain de la publication des propositions socialistes pour son projet pour les présidentielles, n'est pas pour la création d'un État palestinien par l'ONU en septembre prochain, mais pour des négociations entre les deux parties et il en va de même pour le statut de Jérusalem. « Ce n'est pas à nous de le dire, » affirmait Benoît Hamon.

Cela mis à part, tout se gâte. En effet, on aura entendu parler du « morcellement dû à l'extension des colonies, du fait qu'il est « curieux que le juge Goldstone remette en cause son Rapport fait en toute intégrité, » - bien que n'ayant pas lu l'éditorial de Richard Goldstone il rejoint là, entre autres, la Palestinienne Hanan Ashrawi qui accuse Israël d'avoir exercé des pressions inacceptables sur un défenseur des droits de l'homme -. Et de réitérer la condamnation de Plomb Fondu pour évoquer ce qu'il appelle « la radicalisation de toutes les sociétés, y compris Israël, enfonçant le clou en parlant du « piètre état du Parti frère [israélien ] » ou de « la perte de crédibilité de nos propres camarades israéliens » et du « déplacement du centre de gravité de la société israélienne... » dans le mauvais sens, bien entendu. Au moins ne fait-il pas comme tant d'autres haro sur le seul Benyamin Netanyahou...c'est presque toute la société israélienne qui est ainsi condamnée...

Quant à l'assaut mené contre les terroristes à bord du Marmara turc , Benoît Hamon persistait et signait : oui cela a bien été « un bain de sang. » Expression qu'il ne put utiliser pour décrire la tuerie d'Itamar, alors que l'une des personnes présentes, socialiste portant, lui reprochait de ne pas en avoir parlé ni d'avoir répondu à la lettre qu'il lui avait envoyée à ce propos.

Alliance P.S., P.C. Verts Écologie, Parti de Mélenchon confirmée

Par ailleurs, si les Socialiste gagnaient les élections présidentielles à venir, l'alliance qu'il confirmait entre le P.S., le P.C., les Verts Ecologie et le Parti de Mélanchon pour 2012, ne laisse augurer rien de bon pour une « politique équitable de la France vis-à-vis d'Israël » que l'UPJF appelle de ses vœux comme le rappelait Claude Barouch qui qualifiait cette alliance annoncée de « contre nature. »

Cécité du P.S. face à la réalité d'un sondage et d'un Rapport mensuel du Shabak

Devant la vigueur des réactions que provoquaient ses déclarations, le Conseiller Régional de Trappes s'étonnait que « le sujet du conflit israélo-palestinien fasse monter ainsi la température. » Ce qui démontre à quel point le porte-parole du P.S., même s'il est allé plusieurs fois en Israël, même s'il parle des « menaces contre Israël, » ou « du terrorisme palestinien, » ne comprend pas grand chose à la situation sur le terrain ni à l'attachement des Juifs de France à l'État hébreu.

Or, un sondage israélo-palestinien, vient de montrer qu'un tiers des Palestiniens approuve l'assassinat barbare de 5 membres de la famille Fogel commis il y a peu . Et un Rapport mensuel du Shabak, agence de sécurité israélienne, dresse un tableau terrible de la situation sur le terrain qui montre, non seulement, une augmentation nette des attaques terroristes de toutes parts en mars 2011, mais aussi la permanence d'attaques qui fond du terrorisme la toile de fond de la vie israélienne....Ainsi, s'il y en a eu 128 en mars - soit plus de 40 par jour - il y en a eu 61 en février - soit deux par jour -, 83 en janvier - soit près de trois par jour - et 74 en janvier - soit plus de deux par jour. Avec des attaques perpétrées en Judée Samarie, à Jérusalem et depuis la Bande de Gaza.
Il paraît dès lors à la fois dérisoire et mal venu de parler d'une « radicalisation de la société israélienne.... »

Et rien n'aura été dit de l'Autorité palestinienne qui incite à la haine anti-israélienne et antisémite ou contraint ses journalistes à s'autocensurer pour ne pas mettre leur vie en péril, comme le montre un récent rapport de Human Rights Watch... Seul Israël est présenté comme coupable...


H. Keller-Lind