L'imagerie antisémite dans les manifestations égyptiennes fait bailler les médias occidentaux, John Rosenthal


Les observateurs attentifs de la couverture médiatique des manifestations en Egypte auront remarqué un certain symbole qui apparaît encore et encore sur les calicots de revendications — gribouillés de manière caractéristique sur des photos ou des caricatures de Hosni Mubarak. Le symbole en question est, bien sûr, l'Etoile de David. Dans un message mis en ligne, hier, sur le Blog du Weekly Standard, j'ai commenté l'apparition de la caricature ci-dessous, parue en première page du quotidien allemand, Die Welt. [Blog Philosemitisme] SUITE>>>
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2011/02/limagerie-antisemite-dans-les.html

"L'utilisation du symbole du judaïsme pour exprimer haine et mépris peut difficilement être considérée autrement que comme antisémite. Pourtant, malgré la preuve visuelle évidente de l'existence de ce sentiment, cet aspect des manifestations a été presque entièrement passé sous silence par les reportages des médias occidentaux. Le mouvement actuel de protestation peut ou non représenter l'avènement de la liberté, de la démocratie et de toutes sortes de bonnes choses pour les Egyptiens. Cela reste à voir. Mais une chose est certaine: il représente l'avènement d'une totale banalisation de l'antisémitisme tout au moins en ce qui concerne les médias occidentaux." Ce n'est pas le cas de CNN, voir cette courte vidéo : Egyptian protesters promise to destroy Israel.

Une fois de plus on aura compris que, sans les divers blogs et sites Internet, les aspects déplaisants - comme l'antisémitisme dont la société égyptienne est empreignée et qui se manifeste dans les deux camps (anti- et pro-Moubarak) - ne seraient jamais portés à notre connaissance.

Sources: Association France-Israël et Pajamas Media pour le texte original anglais : "Anti-Semitic Imagery at Egypt Protests Draws Yawns from Western Media"

Les observateurs attentifs de la couverture médiatique des manifestations en Egypte auront remarqué un certain symbole qui apparaît encore et encore sur les calicots de revendications — gribouillés de manière caractéristique sur des photos ou des caricatures de Hosni Mubarak. Le symbol en question est, bien sûr, l'Etoile de David. Dans un message mis en ligne, hier, sur le Blog du Weekly Standard, j'ai commenté l'apparition de la caricature ci-dessous, parue en première page du quotidien allemand, Die Welt.

La caricature était clairement visible à l'arrière-plan d'une plus grande photo montrant un soldat égyptien porté en triomphe sur les épaules d'un manifestant.


Ni l'article d'accompagnement, ni la légende de la photo ne font la moindre allusion au sentiment antisémite et/ou antisémite qui anime les manifestants.

Mais le Die Welt allemand n'est pas le seul journal a avoir réalisé l'exploit peu commun de documenter ce fait, sans voir l'antisémtisme des manifestations en Egypte, dont il témoigne. Voici quelques exemples supplémentaires du même tonneau, représentant Hosni Mubarak avec une Etoile de David griffonnée sur le front ou sur la figure. Insinuation évidente de ce qu'il est un larbin d'Israel et/ou “des Juifs”.

(Image fixe de vidéo ; source: MSNBC)

(Photo Reuters ; source: Die Zeit)

(Photo AP ; source: The Daily Beast)
(Image non attribuée ; source: Blog "politiquement incorrect")

On remarquera que parmi les différents médias dont sont extraites ces images, le seul à avoir commenté explicitement (et de manière critique) la signification de l'image est le blog allemand Politically Incorrect. Politiquement Incorrect est régulièrement l'objet d'attaques de la part des médias allemands dominants comme prétendument “extrémiste de droite” (Le Daily Beast place la photo de l'AP photo dans une contexte qui suggère l'identification de l'hostilité envers Israel, mais qui, en fait, minimise la menace.)

Des lecteurs ont peut-être entendu parler d'un Hosni Mubarak pendu en effigie, hier, sur la place Tahrir, au Caire. En fait, trois effigies ont été pendues ou injuriées d'une autre manière par les manifestants. L'image, ci-dessous, de l'une d'entre elles vient de la chaîne de télévision en langue suisse allemande, SF.


(Image fixe de vidéo ; source: Schweizer Fernsehen)

L'effigie semble être celle d'Omar Suleiman, récemment nommé vice-président par Mubarak. (L'effigie de Mubarak est à gauche sur la vidéo.)

L'utilisation du symbole du judaïsme pour exprimer haine et mépris peut difficilement être considérée autrement que comme antisémite. Pourtant, malgré la preuve visuelle évidente de l'existence de ce sentiment, cet aspect des manifestations a été presque entièrement passé sous silence par les reportages des médias occidentaux.

Le mouvement actuel de protestation peut ou non représenter l'avènement de la liberté, de la démocratie et de toutes sortes de bonnes choses pour les Egyptiens. Cela reste à voir. Mais une chose est certaine: il représente l'avènement d'une totale banalisation de l'antisémitisme tout au moins en ce qui concerne les médias occidentaux.