Quand Gaza organise une campagne de BUYCOTT de produits israéliens…, J. Simon-Sellem


Toute personne qui connait un journaliste ou un civil étranger qui entre dans la bande de Gaza aura le droit à une réponse bien particulière si elle pose la bonne question. Cette réponse est : « C‘est incroyable le nombre de produits israéliens que l’on retrouve sur les étagères des magasins de Gaza ». Et si l’on cherche à en savoir un peu plus, comme je l’ai fait avec mon ami Guus H., un Hollandais qui visitait Gaza en tant que journaliste pour la première fois il y a 4 mois, on en saura plus. Guus (prononcez Khouss) était en stage et, après que je lui ai arraché quelques informations qu’il ne voulait pas donner, il avoue enfin : « Oui, les habitants de Gaza aiment les produits israéliens bien plus que les produits égyptiens. C’est meilleur en qualité et moins cher. Et l’approvisionnement est quotidien ! » Guus venait de finir une enquête pour la télévision hollandaise dans laquelle il ne parlera pas de cette vérité. « Ce n’est pas ce que l’on a envie d’entendre en provenance de Gaza », m’explique-t-il. [JSS.News]>>>>

http://jssnews.com/2010/12/23/quand-gaza-organise-une-campagne-de-buycott-de-produits-israeliens/

Alors que les campagnes BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanctions) vont d’échec en échec et que l’économie israélienne est plus forte que jamais (le shekel est en train d’exploser l’Euro sur le Forex), j’aimerais publier un petit article qui me trotte dans la tête depuis quelques mois.

Une épicerie de Gaza, pleine de produits israéliens

Toute personne qui connait un journaliste ou un civil étranger qui entre dans la bande de Gaza aura le droit à une réponse bien particulière s’il pose la bonne question. Cette réponse est : « C‘est incroyable le nombre de produits israéliens que l’on retrouve sur les étagères des magasins de Gaza ». Et si l’on cherche à en savoir un peu plus, comme je l’ai fait avec mon ami Guus H., un Hollandais qui visitait Gaza en tant que journaliste pour la première fois il y a 4 mois, on en saura plus. Guus (prononcez Khouss) était en stage et, après que je lui ai arraché quelques informations qu’il ne voulait pas donner, il avoue enfin : « Oui, les habitants de Gaza aiment les produits israéliens bien plus que les produits égyptiens. C’est meilleur en qualité et moins cher. Et l’approvisionnement est quotidien ! » Guus venait de finir une enquête pour la télévision hollandaise dans laquelle il ne parlera pas de cette vérité. « Ce n’est pas ce que l’on a envie d’entendre en provenance de Gaza », m’explique-t-il.

Fort de cette information, j’ajoute aujourd’hui un reportage diffusé par la télévision israélienne hier soir.

Trois ans après l’arrivée du Hamas au pouvoir, les produits israéliens sont de retour sur toutes les étagères des magasins dans la bande de Gaza. Les consommateurs et les habitants de Gaza sont heureux d’avoir des produits de qualité et qui, en plus, font baisser les produits très chers provenant de la contrebande depuis l’Egypte.
Malgré le blocus israélien de Gaza, malgré l’hostilité des habitants de Gaza contre Israël et en dépit des prix élevés, les habitants de Gaza préfèrent acheter des produits en provenance d’Israël. Les « marchandises égyptiennes mettent trois jours pour arriver ici », a déclaré Mohammed Sha’ar, un maraicher. « La plupart des légumes que j’ai sont en provenance d’Israël ». Une autre personne, qui a acheté une chemise sur le marché, a déclaré que, malgré le bon prix de la chemise il préfère payer plus cher pour une chemise en provenance d’Israël. « J’ai acheté une chemise déchirée et qui n’est même pas une vraie », a-t-il affirmé.

« Les marchandises que nous recevons à travers les points passages sont moins chères», explique un vendeur d’électroménager. « Nous payions 500 $ au propriétaire du tunnel juste pour passer un réfrigérateur dans le tunnel. » Ainsi, après des années de siège et de produits de contrebande, les habitants de Gaza se ravisent et préfèrent acheter des produits de qualité – fabriqués en Israël.

N’est-il pas étrange que Gaza et Ramallah soient si friands de produits Made in Jewish State (et organisent son Buycott – acheter des produits car ils sont israéliens) et que La Courneuve ou Saint Denis tentent d’organiser un boycott des produits israéliens car ils sont fabriqués par des juifs qui vivent en Terre Sainte ?

Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

Pour voir le reportage, en hébreu, cliquez ici.