Accueil >> Articles >> Monde >> RL Flottille de la haine

Monde

Gaza : Flottille de la haine et propagande islamofasciste, M. Leroy

Dans la nuit du dimanche 30 mai au lundi 31 mai, à quatre heures du matin (heure française), l’armée israélienne a arraisonné les six bateaux d’une « flottille de la liberté » affrétée par des organisations pro-palestiniennes et par des ONG musulmanes extrémistes, qui voulaient livrer des produits dans la bande de Gaza, contrôlée intégralement par l’organisation terroriste Hamas depuis janvier 2006. Lors de cette opération d’arraisonnement, des musulmans turcs qui se trouvaient sur le bateau principal, le Mavi Marmara, ont attaqué les soldats israéliens, contraignant ces derniers à faire usage de leurs armes afin de sauver leurs vies. (RIPOSTE LAIQUE)

Gaza : Flottille de la haine et propagande islamofasciste, M. Leroy

Gaza : Flottille de la haine et propagande islamofasciste, M. Leroy

[NB EXCELLENTE ANALYSE SUR UN SITE FRANCAIS QUI VAUT LE DETOUR. PREUVE QUE TOUS NOS CONCITOYENS NE GOBENT PAS LA PROPAGANDE DU HAMAS!]

http://www.ripostelaique.com/Gaza-Flottille-de-la-haine-et.html

Lors de ces combats, dix soldats israéliens ont été blessés, dont deux grièvement, et neuf assaillants turcs tués.

Depuis, c’est le tollé international, et, une fois de plus, l’Etat démocratique d’Israël est diffamé et insulté par les mêmes personnes qui, dans les pays occidentaux, refusent de s’opposer à l’islamisation de nos pays.

Les faits

Depuis plusieurs mois, des organisations pro-palestiniennes et des ONG musulmanes extrémistes avaient annoncé leur intention d’affréter des bateaux pour violer le blocus de la bande de Gaza établi par la marine israélienne ; elles avaient hypocritement surnommé « flottille de la liberté » leurs bateaux, et avaient refusé de passer par le cadre légal des Nations Unies ou de la Croix Rouge Internationale.

A de nombreuses reprises, les autorités israéliennes avaient offert de faire accoster ces bateaux dans le port d’Ashdod, puis de transporter leur chargement jusqu’à la bande de Gaza, par voie terrestre, après en avoir vérifié le contenu, prévenant qu’elles intercepteraient tout bateau qui tenterait de rejoindre la bande de Gaza. (1)

Le 29 mai, des participants « pacifiques » de cette flottille chantèrent des chants rappelant les massacres de Juifs perpétrés par Mahomet et ses armées. (2)

Dimanche 30 mai, dans l’après-midi, cette flottille de six navires, ornés d’une multitude de drapeaux de pays exclusivement musulmans, qui avait fait halte dans les eaux internationales près de Chypre, appareilla dans le but déclaré de forcer le blocus israélien.

Dans la nuit de dimanche à lundi, la marine israélienne demanda à chacun des navires composant cette flottille de se dérouter vers le port israélien d’Ashdod, essuyant à chaque fois un refus. Les soldats israéliens, descendant un par un en rappel depuis des hélicoptères, purent arraisonner cinq de ces six navires sans problème particulier. Mais, sur le « vaisseau amiral » de cette flottille, le grand bateau turc Mavi Marmara, affrété par l’organisation turque islamiste IHH, à mesure qu’ils posaient les pieds sur le pont supérieur du navire, les soldats israéliens furent attaqués violemment par des militants turcs surexcités munis de barres de fer, de couteaux militaires, d’armes à feu, de cocktails Molotov, de grenades, de chaises métalliques, et portant des cagoules, des casques, et, pour certains, des masques à gaz. Dix soldats israéliens furent blessés, dont deux grièvement, l’un à coups de couteaux et l’autre par arme à feu.

Les soldats israéliens, eux, étaient seulement munis de pistolets de paintball, projetant de la peinture. (3)

Pour secourir la vie de leurs collègues, d’autres soldats israéliens sautèrent sur le Mavi Marmara armés d’armes à feu, tirèrent sur les criminels musulmans, en tuant neuf et en blessant une vingtaine, et finirent par prendre le contrôle du navire après une demi-heure de combat.

En somme, le seul crime des soldats israéliens vilipendés par les médias, c’est d’avoir voulu défendre leur vie, d’avoir refusé de se laisser massacrer par les islamistes fanatisés qui les attaquaient pour les lyncher vifs.

Les images que les médias français ne vous montreront pas

Voici trois vidéos tournées par la marine israélienne, qui révèlent ce qu’il s’est véritablement passé ce lundi matin sur le Mavi Marmara.

1) La marine israélienne informe le commandant du Mavi Marmara qu’il s’approche d’une zone sous blocus naval et qu’il lui est donc interdit de continuer son chemin vers Gaza. L’officier israélien invite le commandant du Mavi Marmara à se dérouter vers le port israélien d’Ashdod, d’où les aides humanitaires seront acheminées par terre vers Gaza sous le contrôle des passagers du bateau. Le commandant du Mavi Marmara refuse et répond : « Négatif – Négatif – Notre destination est Gaza ».

2) Vidéo tournée depuis l’un des hélicoptères de la marine israélienne : on voit les soldats israéliens descendre un par un le long d’un câble, être attaqués et frappés avec une extrême violence par plusieurs dizaines d’islamistes turcs, qui tentent de les lyncher, et qui leur jettent dessus une grenade et un cocktail Molotov.

(Ces images ont été tournées de nuit, en vision nocturne, et doivent donc être observées avec attention pour être comprises)

3) Vidéo tournée depuis un navire de la marine israélienne, montrant les mêmes événements : les soldats israéliens descendent un par un et sont attaqués à coups de barres de fer, de couteaux, de chaises métalliques ; l’un d’eux est jeté par-dessus bord ; une dizaine d’islamistes turcs frappent avec des barres de fer un soldat israélien qui est sur le sol.

(Ces images sont plus explicites que celles de la vidéo précédente)

Ce que dit le droit international

Aux termes des accords d’Oslo de 1993, signés entre Israël et l’Autorité Palestinienne, les eaux territoriales de Gaza sont contrôlées par Israël. Ainsi, en vertu du droit international, Israël a le droit d’intercepter tout bateau se rendant vers la bande de Gaza.

Selon la quatrième Convention de Genève sur le droit de la guerre, un pays a le droit d’établir un blocus contre un autre pays ou un territoire depuis lequel des attaques sont lancées contre son territoire. Or, depuis l’an 2000, les terroristes de la bande de Gaza tirent régulièrement des obus de mortier, des roquettes et des missiles sur Israël (plus de 12.000 en dix ans, qui ont tué 26 civils, en ont mutilé 120, et en ont blessé 2000). Le blocus de la bande de Gaza est donc légal, tout comme l’est l’arraisonnement de tout navire tentant de violer ce blocus.

Cependant, il faut noter que, bien qu’Israël pourrait légalement s’y opposer, elle laisse passer dans la bande de Gaza plus de 3.000 tonnes d’aide humanitaire chaque jour. (4)

Ce transfert massif d’aide humanitaire vers la bande de Gaza constitue la plus grande opération humanitaire en cours sur toute la planète. Ainsi, loin d’être à plaindre, les Arabes « palestiniens » sont le groupe de personnes qui reçoivent l’aide (alimentaire et financière) la plus importante de la part de la communauté internationale.

Les organisateurs de la flottille de la haine

L’IHH, qui est le principal organisateur de la flottille de la haine, est une organisation turque islamiste et anti-occidentale. Elle a soutenu des réseaux terroristes jihadistes en Bosnie, en Syrie, en Irak, en Afghanistan et en Tchétchénie, et elle lève régulièrement des fonds pour le Hamas. (5)

Selon un dossier de l’Institut danois d’études internationales publié en 2006, l’IHH a aussi des liens avec al-Qaida. (6)

Ce qui fait beaucoup pour une organisation qui prétend être « humanitaire »…

Vocabulaire

Suite à ce que nous venons de révéler sur la véritable nature de l’IHH, il est nécessaire d’examiner soigneusement le vocabulaire utilisé par les médias français islamophiles au sujet de toute cette affaire, car, comme le disait Camus, « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ».

Là où les médias parlent de « flottille de la liberté », il faut entendre « flottille de la haine », comme nous l’avons clairement établi au long des lignes qui précèdent.

Quand ils parlent d’une « attaque des bateaux » par l’armée israélienne, il s’agit en réalité d’un « arraisonnement » mené conformément au Droit international.

Des « militants de la paix » qui attaquent avec barres de fer, couteaux, armes à feu et cocktails Molotov des soldats d’un Etat démocratique qui mènent une opération d’arraisonnement, ce sont en réalité des « militants du terrorisme ».

Une « aide humanitaire » qui contient des armes, c’est une « complicité criminelle ».

Et la « violence de l’armé israélienne » n’est en réalité que la « légitime défense » de soldats attaqués par des assassins musulmans.

Le Hamas

Depuis janvier 2006, le Hamas contrôle toute la bande de Gaza, qu’il a transformée en une dictature islamiste, et en l’un des endroits les plus dangereux du monde.

Une grande partie de l’aide internationale qui arrive à Gaza est détournée par le Hamas, qui la stocke pour les besoins de ses membres.

Le Hamas est placé sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada, (7) des États-Unis d’Amérique, (8) de l’Union Européenne, (9) du Japon et d’Israël.

Le but du Hamas est le génocide mondial des Juifs. (10)

A Gaza, le Hamas a tué plus de personnes que l’armée israélienne n’y a éliminé de terroristes durant toutes ses opérations militaires d’auto-défense.

A Gaza, les habitants sont opprimés par les terroristes du Hamas : les femmes sont forcées de porter le voile islamique, y compris sur la plage ; les jeunes couples sont battus s’ils sont surpris en train de se tenir par la main (11) ; les rares religieuses chrétiennes sont attaquées ; et les civils y sont systématiquement utilisés par les terroristes comme boucliers humains.

Et ce sont ces bêtes sauvages du Hamas que les personnes participant à la « flottille de la liberté » voulaient « aider » !

Les gens qui se préoccupent réellement du sort des Arabes de Gaza ne peuvent que souhaiter que le Hamas soit rayé de la face de la Terre, car il est l’unique source de la situation actuelle. Et ils ne peuvent donc qu’être opposés aux ravitailleurs du Hamas qui avaient organisé cette flottille de la haine.

Implications pour l’ensemble du Monde Libre

L’incident local que constitue l’arraisonnement de ces six bateaux par l’armée israélienne fait partie, par ses répercussions planétaires, de la guerre médiatique que mènent les musulmans contre le Monde Libre.

Car, ne nous y trompons pas, une fois de plus les gens qui calomnient et insultent et traînent dans la boue les Israéliens et la démocratie israélienne visent en fait, à travers eux, l’ensemble des démocraties occidentales, sommées de ne pas se défendre contre les terroristes islamonazis et leurs supporteurs.

Les gens qui soutiennent les terroristes islamonazis de Gaza et leurs alliés de la « flottille de la haine » déclarent implicitement que « les Israéliens n’ont pas le droit de se défendre contre les gens qui veulent les assassiner et détruire leur pays », et plus largement que « les non-musulmans n’ont pas le droit de se défendre contre les musulmans ».

Cette affaire est un exemple de plus de la gravissime inversion des valeurs, promue par les médias français, à laquelle nous assistons de plus en plus souvent : les victimes (policiers caillassés par des délinquants majoritairement musulmans, Français frappés par des racailles racistes anti-Blancs, femmes insultées par des musulmans traditionnalistes parce qu’elles portent une mini-jupe, CRS refusant de devoir manger de la viande halal, pays européens de plus en plus menacés par des musulmans colonisateurs, Israéliens attaqués par des terroristes islamonazis…) sont présentées comme coupables, et les gens qui les attaquent, comme innocents !

Quant aux hommes et femmes politiques français qui se complaisent en ce moment dans les attaques anti-israéliennes sous le prétexte de cet incident fomenté par des souteneurs du Hamas, ce sont les mêmes qui ouvrent grand les portes de l’immigration musulmane en France, les mêmes qui financent illégalement la construction de mosquées sur le territoire français, les mêmes qui laissent les musulmans répandre leur religion de haine dans notre pays, les mêmes qui refusent de défendre les Français contre les attaques anti-françaises et anti-Blancs qui se multiplient dans les rues de nos villes et qui sont quasi-exclusivement le fait de musulmans !

Par leurs propos incendiaires contre la démocratie israélienne, les médias et politiques français trahissent la nation française et creusent la tombe de la civilisation occidentale !

Conclusion

La grossière propagande anti-israélienne que déversent en ce moment les médias et les politiques français contre Israël, à l’occasion de cet événement, est une étape supplémentaire dans ce que Pierre-André Taguieff appelle « la nouvelle propagande antijuive », (12) et que l’on peut appeler, plus largement, « la nouvelle propagande pro-islamiste anti-occidentale », une propagande mortifère qui vise tout simplement à détruire la civilisation occidentale, et, in fine, l’humanité.

Max Leroy

1) http://fr.news.yahoo.com/4/20100530/twl-israel-gaza-flottille-38cfb6d.html

2) http://palwatch.org/main.aspx ?fi=157&doc_id=2323

3) http://www.lexpress.fr/actualites/1/l-armee-israelienne-diffuse-une-video-pour-prouver-la-violence-des-passagers_896218.html

4) « Selon l’article 23 de la Convention de Genève (qui établit les normes pour la fourniture d’une aide humanitaire limitée), Israël n’a aucune obligation de fournir des biens, même des fournitures humanitaires de base, s’il est convaincu que ces biens seront détournés ou que la fourniture de ces biens aidera le Hamas dans son effort de guerre. Comme de nombreuses sources crédibles l’ont rapporté, le Hamas a détourné des fournitures destinées à la population de Gaza » (NGO-Monitor, 16 juin 2008).

http://www.ngo-monitor.org/article.php ?viewall=yes&id=1962

Malgré cela, Israël a transféré depuis son territoire plus d’un million de tonnes d’aide humanitaire dans la bande de Gaza durant l’année 2009.

Voici les détails concernant l’aide humanitaire acheminée depuis Israël dans la bande de Gaza du 23 au 27 mai 2010 (plus de 3200 tonnes chaque jour, en moyenne) :

https://www.swivel.com/pages/788-Humanitarian-Aid-Imported-to-Gaza-May-23-27-

Ajoutons qu’en 2009, ce sont plus de 10.000 habitants de Gaza qui ont été soignés dans les hôpitaux israéliens.

5) http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/fr_n/pdf/hamas_f105.pdf

6) Dossier téléchargeable ici (les pages 10 à 14 concernent l’IHH) :

http://www.diis.dk/graphics/Publications/WP2006/DIIS%20WP%202006-7.web.pdf

7) http://www.securitepublique.gc.ca/prg/ns/le/cle-fra.aspx

8) http://www.state.gov/s/ct/rls/other/des/123085.htm

9) http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do ?uri=OJ:L:2009:023:0025:0029:FR:PDF

10) Voici la fin de l’article 7 de la charte du Hamas : « L’Heure ne viendra pas avant que les musulmans n’aient combattu les Juifs (c’est à dire que les musulmans ne les aient tués), avant que les Juifs ne se fussent cachés derrière les pierres et les arbres et que les pierres et les arbres eussent dit : "Musulman, serviteur de Dieu ! Un Juif se cache derrière moi, viens et tue-le." » (traduction en français par Jean-François Legrain, chercheur au CNRS)

http://www.gremmo.mom.fr/legrain/voix15.htm

Voir aussi l’analyse de la charte du Hamas par le chercheur Paul Landau, qui écrit, au sujet de cet article 7 : « La guerre contre les Juifs constitue ainsi pour le Hamas un impératif qui s’inscrit dans une vision eschatologique, et pas seulement politique, ce qui rappelle à certains égards les conceptions hitlériennes de l’affrontement quasi-métaphysique entre l’Allemagne et les Juifs... On ne saurait assez insister sur l’antisémitisme virulent qui est consubstantiel à la vision du monde du Hamas, et que les observateurs occidentaux passent trop souvent sous silence, ou dont ils minimisent les conséquences »

http://actualiteduterrorisme.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/02/que-veut-le-hamas.html

11) http://www.aschkel.info/article-34348914-6.html

12) nouvelle-propagande-anti-juive-Pierre-André-Taguieff/dp/2130575765/ref=sr_1_1 ?ie=UTF8&s=books&qid=1275367805&sr=8-1

Article mis à jour le 06-06-2010

Qui est le vrai BOSS de l UMP ?




{CommentNb} Commentaires pour "Gaza : Flottille de la haine et propagande islamofasciste, M. Leroy"

alt1

Security code

Balises XHTML autorisées : [b], [i], [u], [strike], [blockquote], [span], [code]

alt1