Rebâtir l'Europe, mais sans ses fossoyeurs Par Ivan Rioufol

Politique Les européistes, fous de rage après le Brexit, ne voient-ils pas l’image affligeante qu’ils donnent d’eux-mêmes ? En crachant sur les "populistes", les "petits blancs", les "crétins", j’en passe, ils se comportent comme des fascistes, des racistes, des imbéciles heureux. La morgue des beautiful people, dont Bernard-Henri Levy a revendiqué ces jours-ci d’en porter haut le drapeau, résume à elle seule la fin de cette époque superficielle, narcissique, sermonnaire. C’est un retour aux valeurs oubliées de la démocratie et de la liberté qu’ont imposé les Anglais en votant à 51,9% pour le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. La perspective de désagréments économiques, brandies par ces "européens" ayant une carte de crédit à la place du cœur, n’a pas effrayé un peuple soucieux de retrouver d’abord sa souveraineté.

Rebâtir l'Europe, mais sans ses fossoyeurs Par Ivan Rioufol

Politique Les européistes, fous de rage après le Brexit, ne voient-ils pas l’image affligeante qu’ils donnent d’eux-mêmes ? En crachant sur les "populistes", les "petits blancs", les "crétins", j’en passe, ils se comportent comme des fascistes, des racistes, des imbéciles heureux. La morgue des beautiful people, dont Bernard-Henri Levy a revendiqué ces jours-ci d’en porter haut le drapeau, résume à elle seule la fin de cette époque superficielle, narcissique, sermonnaire. C’est un retour aux valeurs oubliées de la démocratie et de la liberté qu’ont imposé les Anglais en votant à 51,9% pour le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. La perspective de désagréments économiques, brandies par ces "européens" ayant une carte de crédit à la place du cœur, n’a pas effrayé un peuple soucieux de retrouver d’abord sa souveraineté.

"Breaking the silence" à l’origine de la calomnie de Mahmoud Abbas devant le Parlement européen

Politique Le site www.palwatch.org dirigé par le Dr. Itamar Marcus a refait l’historique de l’ignoble accusation d’empoisonnement de l’eau par les juifs de Judée-Samarie, proférée par Mahmoud Abbas devant le Parlement européen de Bruxelles. L’origine de cette calomnie est hélas juive, et se trouve dans une séquence filmée où l’on voit Yehouda Shaoul, l’un des dirigeants de l’organisation Shovrim Shetika (Breaking the Silence) raconter à des touristes étrangers que les habitants juifs de la région du sud des Monts Hevron ont empoisonné les systèmes d’eau potable des Arabes palestiniens afin de les pousser à quitter leurs maisons et la région. 

«Islam radical», ces mots qui font peur. G.W. Goldnadel

Politique En évoquant les attentats, Obama, Schulz et Hollande ne prononcent pas le mot d’islam radical. Pour G.W. Goldnadel, ce déni doit être combattu, faute de quoi les peuples risquent de s’habituer peu à peu à la barbarie. Martin Shulz était ce dimanche midi l’invité de Canal+. Le président socialiste du Parlement européen aura réussi l’exploit d’évoquer pendant un quart d’heure le massacre d’Orlando et les drames européens sans prononcer une fois les deux mots défendus : «islam radical». 

Quand les peuples bousculent la politique Par Ivan Rioufol

Politique Que dit l’air du temps ? Que les peuples, constitutifs de la démocratie, veulent reprendre le contrôle de leur destin. Dimanche, à Rome, c’est la candidate du Mouvement cinq étoiles (M5S), Virginia Raggi, qui a été triomphalement élue à la mairie avec 67,15 %, des voix. A Turin, la représentante du même mouvement antisystème conduit par Beppe Grillo, Chiara Appendino, a également gagné la ville avec 54,56 % des voix. Pour le monde politique italien, la claque est violente. Le chef du gouvernement, Matteo Renzi (Pardi Démocrate), a accusé le coup, ce lundi, en reconnaissant une défaite "amère, brûlante".

Shmuel Trigano: de Tel Aviv à Magnanville, la déroute des belles âmes

Politique Les derniers événements à Tel Aviv, Orlando, Magnanville et Rennes marquent un tournant dans le rapport à la situation, que certains d’entre nous connaissent bien depuis 15 ans. La défaite des belles âmes qui ont parasité la conscience collective du réel est annoncée. Oh! la chose reste encore fragile. Ainsi François Hollande a oublié le massacre de Tel Aviv dans sa nomenclature de l’horreur à l’occasion de Magnanville. De même une information très contrariante a été squizée tout simplement par les médias car elle éclairait trop grossièrement la réalité: à savoir qu’une femme a reçu trois coups de poignard à Rennes le jour même de Magnanville, de la part d’un individu qui voulait selon ses mots « faire un sacrifice pour le Ramadan ».

Attentat d'Orlando : pour une commune résistance à l'islam radical Par Ivan Rioufol

Politique Ce lundi soir, la Tour Eiffel sera illuminée aux couleurs arc-en-ciel du mouvement LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) : une décision prise par Anne Hidalgo, en hommage aux 51 morts et 54 blessés de l’attentat islamiste d’Orlando (Floride). Le tueur, Omar Seddique Matee, américain d’origine afghane, a fait feu dans une célèbre boite de nuit pour homosexuels, dimanche matin. Le jeune musulman radicalisé avait prêté allégeance à l’Etat islamique peu avant de commettre ses assassinats.

Yom Yeroushalayim sur le Mont du Temple : entre humiliation et espoir, Pierre Lurçat

Politique Jamais la situation n’a été aussi humiliante pour les Juifs qui montent sur le Har Habayit, le Mont du Temple, et jamais la nécessité de protéger le droit de culte des Juifs sur cet endroit, qui est le plus sacré du judaïsme, n’a été aussi évidente qu’aujourd’hui. Impressions ressenties le Yom Yeroushalayim, 5 juin 2016.

Des journalistes de Mediapart, de Libé et l’Huma signent une pétition contre une journaliste du Figaro

Politique Agressions, intimidations : à cause de son dossier sur « Molenbeek-sur-Seine » (Saint Denis), le Figaro Magazine a subi l’offensive de ceux que le Premier ministre appelle les « islamogauchistes ». « A la suite de notre dossier sur l’expansion du salafisme à Saint-Denis, insultes, menaces et tentatives d’intimidation se sont multipliées, tant sur les réseaux sociaux que dans plusieurs médias », révèle G.R. dans le Fig Mag du 27 mai dernier. 

Les penseurs sionistes face à la question arabe : entre réalisme et illusions, P. Lurçat

Politique Martin Buber cite l’anecdote suivante au sujet de Max Nordau, penseur sioniste et successeur de Herzl à la tête de l’OSM : « On rapporte que lorsque Max Nordau avait appris, pour la première fois la présence en Palestine d’une population arabe, il s’était précipité chez Herzl, affolé : «Je ne le savais pas ! Si cela est vrai, nous commettons une grave injustice ! (1) ».

Concerts des Eagles of Death Metal déprogrammés : l’indignation sélective, G.W Goldnadel

Politique Des commentaires sur l’élection serrée en Autriche au concert déprogrammé des Eagles of Death Metal après les propos de leur chanteur Jesse Hugues, Gilles-William Goldnadel s’étonne du deux poids deux mesures par une certaine gauche dont l’indignation sélective. Il y a d’abord la seule peur que la gauche morale voudrait rendre gratuite et obligatoire sous peine d’être suspect : celle de l’extrême droite populiste. 

Manuel Valls dénonce à son tour l'«islamo-gauchisme»

Politique Manuel Valls durcit le ton. Après s'être déjà montré très critique vis-à-vis de l'extrême gauche, qu'il a souvent accusée de connivences avec l'islam radical, le premier ministre vient de franchir un nouveau cap: il a repris à son compte l'expression controversée d'«islamo-gauchisme». Invité du «Forum Radio J» en marge de son déplacement en Israël et dans les Territoires palestiniens, le chef du gouvernement a ainsi dit citer «les mots justes» de son fidèle secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen.

Attentat Copernic: le principal suspect sorti de prison

Politique Le principal suspect de l'attentat de la rue Copernic en 1980 à Paris, Hassan Diab, est sorti de prison samedi pour un placement sous bracelet électronique, après un témoignage en sa faveur dans l'enquête. Une juge des libertés et de la détention a pris jeudi cette décision qui interrompt sa détention provisoire, mais le parquet de Paris a fait appel, ont précisé des sources proche du dossier et judiciaire 

France-Israël exige la démission du ministre des Affaires étrangères

Politique EXIGEONS LA DÉMISSION DU MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ! FRANCE-ISRAËL constate que la résolution honteuse de l’UNESCO, votée par la France constitue une négation absurde des liens unissant Jérusalem et le Peuple Juif et un crime contre l’histoire. En proférant l’accusation de la fabrication de fausses tombes juives dans les cimetières musulmans, les représentants du gouvernement français propagent une diffamation alimentant les pires fantasmes criminels. FRANCE-ISRAËL ne saurait se contenter des condamnations insuffisantes de cette motion par le Premier Ministre et son Ministre de l’Intérieur. FRANCE-ISRAËL demande la démission du Ministre des affaires étrangères, Jean-Marc AYRAULT, responsable politique et moral de ce vote honteux. 

Bloc-notes : pourquoi l’actuelle Europe ne peut durer Par Ivan Rioufol

Politique L’Union européenne entendrait-elle enfin les gueux qui protestent sous ses fenêtres ? L’ombre d’un doute semble s’installer chez ses plus hauts dirigeants, arrimés à leurs certitudes. "L’Europe est une promesse, mais une promesse qui n’a pas été tenue", a reconnu Martin Schulz, président du Parlement européen, jeudi dernier à Rome, au cours d’un débat sur l’avenir de l’Europe. "Nous ne parlons pas de l’Europe de la bonne façon", a admis Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.

Sadiq Khan, l’opportuniste. Comment le nouveau maire de Londres a fait feu de tout bois Luc Rosenzweig

Politique Dans nos gazettes bien-pensantes habituelles, Le Monde, Libération, sur les ondes de Radio France, on ne cache pas sa joie : « Alleluïa ! Londres, la plus grande métropole européenne vient d’élire un maire musulman ! Gloire à Sadiq Khan, fils de chauffeur de bus pakistanais qui vient de mettre la pâtée au rejeton de milliardaire juif Goldsmith dans la plus hype des villes-monde d’Occident ! » Le storytelling se déploie en XXL racontant la saga d’un petit « paki » escaladant à la force de son intellect et de son talent l’échelle sociale britannique, musulman pratiquant, certes, mais si modéré et propre sur lui qu’on lui donnerait le bon Dieu anglican sans confession.

Le glas de l’intelligence française, par Léon Rozenbaum

Politique C’est peu dire que le vote de la France en faveur d’un texte négationniste de l’Histoire réelle prétendant nier tout lien entre le Peuple Juif et le Mont du Temple à Jérusalem sonne le glas de « l’amitié traditionnelle franco-israélienne », une réalité des années cinquante et soixante du vingtième siècle, mais devenue depuis longtemps un slogan vide de sens. Ce vote scélérat sonne aussi le glas de l’intelligence française. L’on ne peut se présenter comme la « ville lumière » où soufflent l’esprit, l’art et la culture, ce qui a justifié en son temps l’installation à Paris de l’UNESCO, et accompagner, voire précéder et encourager, l’effondrement moral de cette organisation faisandée depuis des lustres par la domination arabo-musulmane des institutions internationales. 

La « palestinisation » de l'UNESCO, Bat Ye'or

Politique [N.d.R. Un article important paru en 2011 sur l'excellent site Debriefing.org, après la reconnaissance par l'UNESCO de la "Palestine", qui permet de resituer la dernière résolution dans son contexte.] En janvier 1981, le Sommet de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI), qui s'est tenu à la Mecque, déclarait : « la Palestine doit être considérée comme la question prépondérante au sein des nations musulmanes ». Depuis lors, l'Europe s'est hâtée d'adopter cette perspective et de « palestiniser » ses domaines sociaux, culturels et, par-dessus tout, politiques.

Céline Pina et Fatiha Boudjahlat : «Tariq Ramadan ne mérite pas d'être français»

Politique Tariq Ramadan ne doit pas être privé de parole, mais bien de la nationalité française: Il ne mérite pas d'être des nôtres. Rejeter avec éclat sa demande de nationalité poserait un acte politique fort. Monsieur Ramadan est un rhétoricien de talent, sa stratégie réside dans une duplicité qui ne trompe plus guère que les accommodants. Présenté par eux comme islamologue, il n'est qu'islamiste. Il ne produit pas du sens, ne restitue pas le contexte historique mais il produit de la norme religieuse et fige l'islam dans un passé mythifié. 

La charge de Jean-Marie Le Guen contre l'«islamo-gauchisme»

Politique Dans un livre qui vient de paraître, le secrétaire d'État, proche de Manuel Valls, s'en prend aux responsables de gauche qui, par opportunisme ou compassion, sont «prêts à céder au différentialisme culturel». Il n'a pas sa langue dans sa poche et l'a prouvé à de nombreuses reprises. Représentant de l'aile droite du PS, Jean-Marie Le Guen vient de paraître un nouvel essai qui pourrait faire parler de lui. Dans La gauche qui vient, publié par la fondation Jean Jaurès (disponible en ligne ici), le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement tente de dresser la feuille de route de la «gauche républicaine» à l'approche de 2017. Son pari: obliger la gauche à revoir son «logiciel» en actant la «fin de l'innocence» pour mieux lutter contre l'essor du Front national.

Le "vivre ensemble", mensonge d'Etat Par Ivan Rioufol

Politique Chut ! Tenter d’alerter sur La guerre civile qui vient - titre de mon essai paru début mars - revient à se heurter pour l'instant à l’omerta du système, incapable de regarder de plus près l’entourloupe du "vivre ensemble". Le silence médiatique, que l’internet contourne heureusement en portant mon livre, s’emploie à cautionner cette vérité officielle. Elle est, en réalité, un mensonge grossier. En effet, cette propagande occulte le contre-projet de société porté, dans les cités, par l’islam radical, dominateur, sexiste, intolérant.