Communiqué de l'amitié Judéo-Chrétienne de France

France Trop, c’est trop ! Comment supporter qu’un enfant de huit ans, quand il est juif, ne puisse sortir tranquillement dans la rue sans craindre pour sa vie ? Depuis plusieurs années les agressions antisémites se multiplient dangereusement et plongent dans l’inquiétude les familles juives de France. Notre gouvernement réagit énergiquement, mais c’est toute la société qui devrait élever haut et fort ses protestations.L’Amitié Judéo-Chrétienne de France tient à redire sa proximité à la communauté juive éprouvée. Elle veut aussi alerter les Églises, rappeler aux chrétiens qu’ils ont envers les juifs un devoir particulier de solidarité et de vigilance, à cause du lien qui les unit à leurs frères aînés mais aussiparce qu’ils ont trop souvent, à travers les siècles, manqué à ce devoir, quand ils n’ont pas eux-mêmes agi en ennemis.En cette année où elle célèbre son 70 e anniversaire, l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, qui aurait aimé se savoir moins utile, ne cessera de le redire : non ! Nos amis juifs ne sont pas seuls : les chrétiens sont à leurs côtés, comme le sont certainement dans notre pays tous les hommes de bonne volonté !

Communiqué de l'amitié Judéo-Chrétienne de France

France Trop, c’est trop ! Comment supporter qu’un enfant de huit ans, quand il est juif, ne puisse sortir tranquillement dans la rue sans craindre pour sa vie ? Depuis plusieurs années les agressions antisémites se multiplient dangereusement et plongent dans l’inquiétude les familles juives de France. Notre gouvernement réagit énergiquement, mais c’est toute la société qui devrait élever haut et fort ses protestations.L’Amitié Judéo-Chrétienne de France tient à redire sa proximité à la communauté juive éprouvée. Elle veut aussi alerter les Églises, rappeler aux chrétiens qu’ils ont envers les juifs un devoir particulier de solidarité et de vigilance, à cause du lien qui les unit à leurs frères aînés mais aussiparce qu’ils ont trop souvent, à travers les siècles, manqué à ce devoir, quand ils n’ont pas eux-mêmes agi en ennemis.En cette année où elle célèbre son 70 e anniversaire, l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, qui aurait aimé se savoir moins utile, ne cessera de le redire : non ! Nos amis juifs ne sont pas seuls : les chrétiens sont à leurs côtés, comme le sont certainement dans notre pays tous les hommes de bonne volonté !

Lynchage de deux policiers à Champigny : nommons les faits - Gilles-William Goldnadel

France FIGAROVOX/TRIBUNE - L'agression odieuse dont ont été victimes deux policiers à Champigny-sur-Marne n'est pas une catastrophe naturelle qu'on devrait commenter avec fatalisme, souligne l'avocat à la Cour.

La France liée par le politiquement correct

France CHRONIQUE - L'élection d'Emmanuel Macron a favorisé la tyrannie des minorités qui exigent la culpabilité occidentale.

Pourquoi le vote du Brexit est une bonne nouvelle pour Israël, Pierre Lurçat

France Dans un petit opuscule écrit en pleine guerre *, alors qu’il se trouve à Londres pour le compte de l’Agence juive, Albert Cohen parle avec empathie de ces Anglais silencieux “qui chérissaient la liberté et la justice parce qu’ils avaient lu le Livre…”. Relisant ces lignes au lendemain du vote du Brexit, on ne peut s’empêcher d’établir un parallèle entre l’Angleterre d’alors - celle de 1940, du Blitz sur Londres et de la résistance acharnée contre le nazisme - et celle d’aujourd’hui qui vient de dire un non retentissant à l’Union européenne. 

Claude Goasguen : "Non au boycott des produits pharmaceutiques israéliens"

France J’interroge le Garde des Sceaux sur le boycott des produits pharmaceutiques israéliens. La jurisprudence française et sa législation condamnent sans ambigüité la pratique du boycott qui est par ailleurs également condamnée par les instances internationales. Malgré les efforts réalisés et la jurisprudence de la Cour de Cassation, il apparait que les actions de l’association BDS qui appellent au boycott des produits israéliens se multiplient.

Enquête sur la mort de Yasser Arafat : le non-lieu confirmé en appeli24news

France Yasser Arafat est décédé le 11 novembre 2004 près de Paris, après une détérioration de son état de santé. La justice a confirmé vendredi le non-lieu prononcé par les magistrats français chargés de l’enquête pour « assassinat » ouverte après la mort en 2004 de Yasser Arafat, non-lieu contesté par sa veuve, a-t-on appris de source judiciaire. « Le non-lieu est confirmé du fait du rejet des demandes de supplément d’information », a précisé cette source. 

Ceux qui veulent provoquer la guerre civile Par Ivan Rioufol

France La décision du préfet de police de Paris, ce mercredi, d’interdire la énième manifestation contre la loi travail, prévue jeudi par la CGT et ses alliés, est porteuse de tous les risques. Elle oblige l’Etat faible à imposer par la force une autorité qu’il n’a plus naturellement. L’engrenage dans de possibles provocations de l’extrême gauche, en rupture avec le système démocratique, est un risque qu’ont apparemment choisi de prendre François Hollande et Manuel Valls, même si l’Elysée assure n’être pour rien dans cette décision attribuée à Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur (1).

Des “loups solitaires” de Daesh et de l’incapacité conceptuelle de l’Occident à penser l’islam radical

France “Plus que jamais, Daech continue d'inspirer des «loups solitaires radicalisés»” : le titre du Figaro au lendemain de l’assassinat d’un couple de policiers français et de l’attentat meurtrier d’Orlando - tous deux commis par des terroristes musulmans se réclamant de l’Etat islamique - nous apprend sans doute plus sur le regard que portent les médias et les élites françaises sur le phénomène djihadiste, qu’il ne nous renseigne sur la nature véritable de l’islam radical. 

La France tout au bord de l’effondrement, par Guy Millière

France Au moment où cet article paraîtra, tout sera peut-être rentré dans l’ordre en France, mais je n’en suis pas du tout certain. Je serai reparti loin du pays. J’étais rentré pour me rendre à Béziers et pour faire quelques conférences. Je suis tombé malade physiquement, en raison des intempéries et de la chasse aux automobilistes devenue l’obsession de la gauche il y a une vingtaine d’années. Je n’ai pu faire quelques déplacements qui me tenaient à coeur. J’ai quitté la France à nouveau en doutant très fortement qu’un redressement soit possible. 

Déclaration intégrale de Larossi Abballa, suite à l’assassinat de deux officiers de police dans les Yvelines, commis au nom de l’Etat islamique

France Le 15 juin 2016, l’Etat islamique a diffusé une vidéo de Larossi Abballa, citoyen français de 25 ans qui avait, le jour précédent, poignardé un officier de police en civil et sa compagne, également officier de police, dans sa résidence de Magnanville. [1] Dans la vidéo en français, Abballa fait vœu d’allégeance à l’Etat islamique et à son chef Abou Bakr Al-Baghdadi, et déclare avoir agi pour répondre à l’appel du porte-parole Abou Muhammad Al-Adnani à soutenir l’Etat islamique en Occident et à attaquer des non-musulmans dans leurs pays. [2] Dans cette vidéo de onze minutes, Larossi, texte à l’appui, appelle à attaquer les policiers et surveillants pénitenciers, les députés et maires, les rappeurs et les journalistes, fournissant une liste de personnes à abattre. Il promet aussi que l’Euro 2016 sera « un cimetière ». Ci-dessous la transcription intégrale de la déclaration de Larossi Abballa :

Comment l'islamisme s'installe en France Par Ivan Rioufol

France L’enfant (trois ans et demi) aura assisté, lundi soir dans la maison de ses parents à Magnanville (Yvelines), à l’égorgement de sa mère par l’islamiste Larossi Abballa. Le terroriste venait quelques instants plus tôt, au nom d’Allah et des consignes de l’Etat islamique, de poignarder mortellement son père, officier de police, à l’extérieur du pavillon. La petite victime a été immédiatement conduite, en "état de sidération", à l’hôpital parisien Necker-Enfants malades.

Goldnadel : hooligan, CGT, même combat ?

France Combattons fermement les idées reçues et les stéréotypes stigmatisant. Le hooligan est bien plus intelligent et cultivé que l’on ne croit. Le hooligan est un fin observateur du paysage politique et sociétal français. Le hooligan, après un rapide examen de la situation sociale actuelle de la puissance organisatrice (encore que les substantifs puissant et organisation soient peut-être exagérés) a tout compris. Qu’il vienne d’Istanbul ou qu’il arrive de Moscou ou de Berlin, l’amateur de coups de pied, de tête et de pied dans la tête sait que le terrain français est plus hospitalier qu’à domicile.

«C’est le même terrorisme islamiste qui frappe à Tel-Aviv, Bruxelles ou Paris»

France L’attentat survenu hier à Tel-Aviv qui a vu deux terroristes palestiniens vider consciencieusement les chargeurs de leur kalachnikov sur des civils à la terrasse d’une chocolaterie, en ce compris une fillette de quatre ans, montre une fois encore que les mots de la guerre rangent l’État juif dans une catégorie à part. Je défie en effet le lecteur ou l’auditeur de bonne foi de trouver une seule fois ce mot défendu qui vient pourtant immédiatement à l’esprit, sous la plume ou dans la bouche d’un journaliste hexagonal pour qualifier les deux terroristes de ce 8 juin, qualifiés plus suavement «d’assaillants».

Il n’y a pas eu d’attentat terroriste à Tel Aviv mercredi soir, J.P Grumberg

France J’ai le désagréable devoir de vous informer que pour les médias français, l’attaque de Tel Aviv qui a fait 4 morts et 5 blessés hier dans le quartier de Sarona, dont une fillette de 4 ans, n’est pas un attentat terroriste. Pour les journalistes français, les auteurs de la tuerie ne sont pas des terroristes islamistes mais des militants. D’ailleurs, il est bien connu que s’attaquer à une fillette de 4 ans et tuer les clients d’un restaurant en train de savourer leur dessert au chocolat (le restaurant choisi par les « militants » a pour spécialité les desserts au chocolat), est un acte de bravoure et de résistance, qui avance indiscutablement la paix. 

Qui écrira l’avenir de la France? par Daniel Pipes

France Deux romans français prestigieux, dissemblables dans le temps et le ton, décrivent deux visions influentes de la France dans l’avenir. Non seulement intéressants à lire (et toutes deux traduits en anglais), ils stimulent ensemble la réflexion sur les crises de l’immigration et du changement culturel dans le pays. Jean Raspail (1925-) imagine une invasion raciale venant de la mer par canots et bateaux depuis le sous-continent indien et se dirigeant lentement, inexorablement vers le Sud de la France. Dans le « Camp des Saints », publié en1973, il documente d’abord la réaction française impuissante, paniquée face à la horde (mot utilisé 34 fois) « continuant de venir rejoindre les foules gonflées ».

Du « statut des Juifs » au statut de de l’état d’Israël Shmuel Trigano

France Nous vivons une étrange époque sous la dominance d’une nouvelle idéologie que j’ai identifiée dans un de mes livres comme le « postmodernisme ». Son premier effet est de travestir la réalité objective. Le cas le plus spectaculaire et le plus récent est sans nul doute le récit qui accompagne ce que les médias appellent « la vague migratoire ». En d’autres temps, cet événement aurait été défini comme une invasion - ce qui est bien le cas quand des millions de gens que vous n’avez pas invités forcent vos frontières avec violence. Dans le récit postmoderniste, il n’y a pas là d’événement politique ni sécuritaire mais un drame « humanitaire » et ses acteurs sont des « victimes » (sous entendez que ceux qui n’acceptent pas cette version sont des « bourreaux »).

Affaire Benzema : le racisme des antiracistes Par Ivan Rioufol

France L’idéologie antiraciste ? Elle a fait du métis l’homme supérieur, a rendu obsédante la question des origines, a racialisé les rapports sociaux. Cette semaine, Eric Cantona, Jamel Debbouze puis Karim Benzema, au centre de la polémique, illustrent à leur tour cette imposture morale. Parce que Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France de football, n‘a pas retenu Benzema pour l’Euro 2016 (l’attaquant du Real Madrid est mis en examen dans une affaire de chantage et de sextape), Cantona a dégainé le premier dans The Guardian: "Deschamps a un nom très français.

Quand la gauche antifasciste bafoue la liberté de la presse, par Gilles-William Goldnadel

France On devrait plus souvent mettre les choses à plat, sinon les pieds dedans. L'extrême droite française, en tout cas sa représentation politique, a remisé dans l'armoire à naphtaline son discours raciste et antisémite, elle ne fait plus de la peine capitale une question de vie ou de mort, elle ne fait plus descendre ses gros bras dans la rue pour faire le coup de poing, de canne ou de matraque. Elle déteste la censure et se fait au contraire le chantre, parfois peut-être excessif, de la liberté d'expression. Enfin, elle escompte à présent prendre le pouvoir par le truchement des urnes démocratiques et non par la force.

P.-A. Taguieff : "La nouvelle figure répulsive est l’homme blanc hétérosexuel de plus de 50 ans"

France Que vous inspire l’affaire Baupin qui relance la question du sexisme dans notre société ? Pierre-André Taguieff – Tout d’abord que Tartuffe est à gauche : après Cahuzac l’inflexible intègre pris la main dans le sac, on tombe sur Baupin le « féministe » aux mains baladeuses. Ensuite qu’un certain journalisme dit d’investigation s’est spécialisé dans la dénonciation et l’appel à la délation au nom de la vertu et de la transparence. Le mouvement de purification enclenché prend l’allure d’un vaste règlement de comptes, voire d’une chasse aux sorcières. Enfin que la lutte pour le pouvoir interfère de plus en plus avec la lutte des sexes. 

La CGT radicalisée, danger pour la démocratie Par Ivan Rioufol

France La France est menacée par le terrorisme islamiste, mais aussi désormais par le terrorisme syndical. L’un et l’autre partagent un même but : la contestation par la violence du modèle de société en place. Il ne serait d’ailleurs pas surprenant de voir apparaître prochainement la figure de l’islamo-gauchisme dans cette même stratégie de rupture. Dans l’immédiat, se donne à voir une CGT radicalisée dans un retour aux sources de l’idéologie communiste.