L'UPJF et son responsable éditorial diffamés par le MRAP

14/02/04


Sous le titre "Qui tire les ficelles du Mouvement des Maghrébins Laïques de France et de la campagne calomnieuse contre le Mrap... Eclaircissements sur un rapport diffamatoire" *, le site du MRAP met en ligne un réquisitoire, dont nous recopio 14/02/04


Sous le titre "Qui tire les ficelles du Mouvement des Maghrébins Laïques de France et de la campagne calomnieuse contre le Mrap... Eclaircissements sur un rapport diffamatoire" *, le site du MRAP met en ligne un réquisitoire, dont nous recopions, ci-après, les paragraphes qui - à deux exceptions près - concernent l’UPJF, son site et ma personne.

Le texte est reproduit tel quel, en respectant scrupuleusement son style et son orthographe. La mise en rouge de certains passages est de mon fait. Ils mettent en exergue les propos mensongers et diffamatoires à l’encontre de l’UPJF et de M. Macina, dont le MRAP devra rendre compte, au temps et de la manière qui seront jugés les plus adéquats par les personnes, morale et physique, mises en cause, lesquelles feront connaître, sous peu, la nature et le contenu de leur réaction. Menahem Macina.

* www.mrap.asso.fr/article.php3?id_article=693#3.


Citations extraites du document évoqué ci-dessus :


UN TEXTE DELIRANT CONTRE LE MRAP

Suite à la diffusion via Internet d"un «rapport» anonyme mettant en cause les «liaisons dangereuses du Mrap», le Mouvement contre le Racisme et pour l"Amitié entre les Peuples tient à démonter les manipulations politiques de certaines fractions extrémistes qui instruisent des procès en sorcellerie et instrumentalisent la lutte contre le racisme anti-arabe ou antisémite.

………………………………….


UNE MOUVANCE RADICALE

Notons également que l"autre promoteur principal de ce « rapport» calomnieux, à côté de la Droite libre et du «mouvement des maghrébins laïques de France», n"est autre que l"UPJF [3]. Son responsable, Menahem Macina, sera [lire : a été] cité en tant que témoin de moralité (sic) au procès du responsable d"un des sites contenu dans la nébuleuse liberty-web/sos-racaille, amisraelhai.org, qui avait appelé au lynchage des "mauvais juifs". Ce même Macina, lors du procès qui a aboutit sur une forte condamnation d"Alexandre Attali, à refusé de se prononcer sur la nature du site fasciste CPIAJ, qui propose de faire «partir les palestiniens en fumée noire», CPIAJ étant pour lui un site collègue juste un peu turbulent.

Les témoins cités par le MRAP ont pu jugé dans la hall de la salle d"audience les méthodes des «collègues» casqués (LDJ et autres CPIAJ) de Monsieur Menahem Macina et Alexandre Attali proférant injures et insultes. Mis lui aussi dans la confidence, comme la Droite libre, le site de l"UPJF publiait déjà les conclusions de ce «rapport» trois semaines avant sa mise en ligne officielle.


ALEXANDRE FEIGENBAUM ET LES «PRIX GOEBBELS »

On peut nous objecter que le fait d"assurer la promotion du «rapport » sur le site de l"UPJF ne signifie pas pour autant un lien organique entre ce mouvement extrémiste et le «mouvement des maghrébins laïques de France». Mais cette objection serait valide si Alexandre Feigenbaum n"était pas à la fois l"auteur des documents au format «doc» publiés sur l"espace web personnel de Kébir Jbril (l"espace Internet sur lequel a été diffusé le «rapport» diffamatoire contre le Mrap), et l"auteur de textes diffusés sur le site de l"UPJF.

…………………………


QUAND LA BAUDRUCHE SE FAIT MANIFESTE

Intéressons-nous maintenant à ce fameux « Collectif contre tous les racismes » qui soutient ce «rapport» sur les «liaisons dangereuses du Mrap» et remarquons son exceptionnelle représentativité. Composé de personnes qui ne représentent rien sauf elles-mêmes[4], et dont la plupart font référence à des organisations «croupions» pour lesquelles très peu d"informations sont disponibles, ce collectif cosigne un «Manifeste contre tous les racismes » de 35 lignes qui accompagne le fameux «rapport» incriminé ici.

Que les rapports du Mrap parus cet été n"aient pas plu à l"extrême «droite libre», l"UPJF et les extrémistes qui gravitent autour est un fait, mais utiliser l"antiracisme pour discréditer le Mrap est un peu trop gros.

…………………………


CONCLUSION


L"on voit donc que ce «rapport» est commandité et réalisé par l"extrême «droite libre» de l"UMP (Del Valle, Rachid Kaci, Jérôme Rivière), les extrémistes de l"UPJF et autres VRP des «Prix Goebbels » décernés aux journalistes et personnalités honorables, qui tirent aujourd"hui les ficelles idéologiques d"un pseudo «Mouvement des maghrébins laïques de France».

------------------------

[Notes du MRAP]

[3] « Union des Patrons Juifs de France ». Le responsable de ce site, Menahem Massina, déclarera au procès d"Alexandre Attali, le webmaster du site amisraelhai.org qui avait publié une liste de « mauvais juifs » à corriger à coups de batte de base ball, que l"union des patrons juifs de France n"était que le «sponsor» (sic) de son site web personnel.


4. Dr. Lise AGUILAR, Militante anti-raciste - Ahmed DO GAMENA, Association des Jeunes Français Musulmans et leurs Amis, membre fondateur du Conseil National des Français Musulmans - Bernice DUBOIS, Militante féministe et antiraciste, ancienne membre du Mrap - Morad EL HATTAB, Ecrivain - Danièlle FAYOUT, Association « Droit et Laïcité » - Alexandre FEIGENBAUM, Chercheur, ancien militant du Mrap - Rafael GIMENEZ, Communauté Gitane Evangélique - Mohamed IBN GUADI, Islamologue, chercheur en philologie sémitique - Kébir JBIL, Enseignant - Rachid KACI, Fondateur de l"Association des « Musulmans Laïques de France » - Pierre LEFEBVRE, Théologien protestant, Président de Primo Europe - Raphaël LELLOUCHE, Philosophe, Ecrivain - Belkacem LOUNES, Président du Mouvement Mondial Amazigh - Simon MIDAL, Association «Communauté on line» - Kavéh MUSEHNI, Président du Mouvement des Etudiants Iraniens Laïques - Moïse RAHMANI, Ecrivain, Directeur de la revue «Los Muestros» - Angel REVENGA, membre fondateur du Parti Socialiste Espagnol, résistant antifranquiste historique. Si l"on opère une recherche sur Internet , il apparaît évident que leurs textes apparaissent essentiellement sur les sites les plus extrémistes évoqués dans les rapports du Mrap parus cet été : l"UPJF, les 4vérités, la Mena, Guysen, Sepharad, France-echo, occidentalis, action libérale, sos-France, et les sites ultra-libéraux.

---------------

A la fin de sa présentation du Rapport "Les liaisons dangereuses du MRAP", le site Communauté Online (COL) propose aux visiteurs de télécharger les documents suivants :

Rapport MRAP : LES LIAISONS DANGEREUSES
www.col.fr/cctr/ccTr_rapport.pdf
Rapport MRAP : ANNEXES
www.col.fr/cctr/ccTr_annexes.doc
Liste des signataires
www.col.fr/cctr/ccTr_signataires.doc


Suit alors la mention suivante : "Les seuls sites autorisés à les publier et à les exploiter sont col.fr, primo-europe et le MMLF." (voir : www.col.fr/article-461.html)

Comme il saute aux yeux, l"UPJF n"est pas au nombre des élus!

Mais, pour le MRAP, C"EST JUSTEMENT LE FAIT QUE JE NE FIGURE PAS DANS CETTE LISTE, QUI EST LA PREUVE FLAGRANTE QUE JE SUIS LE VERITABLE INSTIGATEUR DU "COMPLOT" CONTRE LE MRAP.


---------------

Sans anticiper sur la nature ni le contenu de ma réaction et de celle de l’UPJF, je crois pouvoir dire, sans grand risque d’erreur, que le MRAP me "punit" ainsi d’avoir osé tourner en ridicule ce qui méritait de l’être tant dans leur premier rapport de juillet 2003 (promptement ôté de leur site quelques jours après sa mise en ligne) et le second rendu public le 6 août 2003, sous le titre "Racisme anti-arabe. Nouvelle évolution" (voir www.upjf.org/fichiers/Racisme_antiarabe_MRAP.pdf).

Voici donc les titres et les liens des 3 articles où j’ai osé dauber le rapport du MRAP (qui n’en est d’ailleurs pas mort, puisque - comme chacun le sait, hélas ! -, le ridicule ne tue plus, de nos jours.)


Rapport du MRAP : Une indignation vertueuse sélective (22 juillet 2003)
www.upjf.org/documents/detail.do?noArticle=5590&noCat=145&id_key=145#

"Marche à gauche: maccarthisme anti-Juif de droite" (8 sept. 2003)
www.upjf.org/detail.do?noArticle=5793&noCat=109&id_key=109#

"Schmock, le MRAP et le "Protocole des Webmestres de Sion"" (9 sept. 2003)
www.upjf.org/detail.do?noArticle=5797&noCat=109&id_key=109#



© upjf.org

Mis en ligne le 14 février 2004 sur le site www.upjf.org