Avec le CRIF, protestez contre le livre "Rêver la Palestine"

Le CRIF et toutes les associations du judaïsme français vous invitent à protester contre la publication en France + pays francophones d"un livre pour la jeunesse incitant à la haine.

[Voir, en fin de message, les adresses auxquelles adresser vos protestations]

Les Editions F Le CRIF et toutes les associations du judaïsme français vous invitent à protester contre la publication en France + pays francophones d"un livre pour la jeunesse incitant à la haine.

[Voir, en fin de message, les adresses auxquelles adresser vos protestations]

Les Editions Flammarion se rallient au délire anti-juif, avec incitation à la haine et au meurtre, en publiant (début novembre 2002) un roman destiné aux adolescents et intitulé "Rêver la Palestine".

Il s"agit d"une première oeuvre, traduite de l"italien.
L"auteur serait une jeune fille de quinze ans. Elle s"appelle Randa Ghazy, est d"origine égyptienne et vit avec ses parents en Italie.


PRESENTATION ET RESUME DU LIVRE

Une oeuvre écrite par une adolescente pour les adolescents.
Les héros de ce roman sont eux aussi de jeunes Palestiniens de la bande de Gaza.

Flammarion le présente comme un roman héroïque d"une grande qualité littéraire.
Quinze ans, c"est l"âge pour découvrir le monde, c"est l"âge où l"on se cherche une grande cause à défendre. "Rêver la Palestine" se propose de répondre à cette attente.

Dès les premières pages, le roman s"avère être un torrent d"ignominies. Les jeunes Palestiniens, héros de cette fiction, luttent contre des soldats israéliens, que l"on présente assassinant froidement les enfants, les vieillards, qui violent les femmes, profanent les mosquées et brisent les os des nourrissons.

Pour ces jeunes ados palestiniens "Les juifs sont un peuple maudit, il faut tuer tous les Israéliens".

Et les plus courageux de nos héros passent à l"acte et commettent des attentats-suicide. Gamal se fait sauter, tuant cinq soldats. Ses amis le pleurent : "Tu es courageux Gamal et tu nous manqueras. Nous vaincrons grâce à toi", se lamente son copain Ibrahim, "Mais pourquoi foutre ta vie en l"air pour ne tuer que cinq soldats. C"est insignifiant. Tu aurais pu en tuer
des centaines ".
Voilà le type de dialogue qui jalonne les deux cents pages du roman.

Destiné à la jeunesse, le roman de Randa Ghazy est une sorte de Club des Cinq en Palestine, version Protocole des sages de Sion. La diabolisation des juifs suinte à chaque page, ponctuée d"appels à la haine et à la guerre sainte. "Ceci est notre terre", explique l"un des parents des gamins", et le Djihad est légitime. Allah nous a ordonné de mener cette guerre sainte".

Ce ne sont que quelques courts extraits du roman pour la jeunesse "Rêver la Palestine" disponible depuis 3 semaines dans toutes les librairies de France, dans les grandes villes, dans les gares et dans les banlieues.

.....................................

COMMUNIQUE DE PRESSE du CRIF

Paris, le 5 novembre 2002

"Le CRIF demande le retrait d"un roman destiné à la jeunesse ayant pour cadre le conflit israélo-palestinien.
Le Conseil Représentatif des Institutions juives de France proteste de la manière la plus solennelle contre la publication, cette semaine, par les éditions Flammarion, du roman "Rêver la Palestine", dans une collection destinée à la jeunesse et aux adolescents.
Le CRIF a pris connaissance des très nombreux passages du roman, qui constituent, à son sens, une incitation à la violence, une apologie du terrorisme et du Djihad, ainsi qu"une incitation à la haine raciale et antisémite.

Au-delà de l"outrance et de la violence qui caractérisent le ton général de ce roman, de nombreux passages glorifient les attentats suicides perpétrés, notamment, par des adolescents, et appellent à mener la guerre "au nom d"Allah".

Le CRIF s"étonne que les Editions Flammarion aient eu cru bon de publier ce roman destiné à de jeunes lecteurs, dans lequel les juifs sont qualifiés de "peuple maudit", et où l"on appelle à haïr" chaque Israélien qui vit à la surface de la terre" et à "les tuer tous".

Sans vouloir attenter en aucune manière à la liberté d"expression, notamment en matière de fiction littéraire, le CRIF juge inacceptable qu"un roman destiné aux adolescents contrevienne manifestement aux dispositions de la loi du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, dans le cadre duquel il est édité.

S"il est normal et souhaitable d"éveiller les jeunes lecteurs aux grands problèmes contemporains, il est scandaleux de prendre le prétexte d"un roman ayant pour cadre le conflit israélo-palestinien pour se livrer à une telle apologie de la guerre, du terrorisme et de la violence. "

NOUS VOUS INVITONS A ENTREPRENDRE AU PLUS VITE L"UNE OU PLUSIEURS DES ACTIONS QUI VOUS SEMBLENT LES PLUS APPROPRIEES POUR QUE CE LIVRE SOIT RETIRE DES LIBRAIRIES

- Envoyer un message de protestation à :

Editions Flammarion
26 rue Racine - 75006 Paris
Tel 01 40 51 31 00

Directeur Général
Frédéric Morel
fmorel@flammarion.fr

Attachée de presse :
Brigitte Gautrand
Tel : 01 40 51 31 33
Fax : 01 46 33 59 45
E-Mail : bgautrand@flammarion.fr

Copie de votre message à Maître Goldnadel - Association FRANCE ISRAËL, 64 avenue Marceau - 75008 PARIS, email : contact@France-israel.org

[Vous nous obligeriez en adressant également copie à notre site à l"adresse suivante : reactions@reinfo-israel.com - Merci. Menahem Macina]

Envoyer des lettres personnelles aux mêmes adresses

Sensibiliser vos amis en diffusant largement ce message

Merci.